Une nouvelle forme de malware a été découverte qui infecte la VRAM GPU et ne peut pas être détectée par un logiciel antivirus.

tldr; Les cybercriminels ont trouvé un nouveau moyen de cacher les logiciels malveillants dans la mémoire de la carte graphique, et non dans la mémoire système. Le malware utilise l’espace d’allocation de mémoire graphique à partir duquel le code est exécuté. La technologie utilise l’API OpenCL 2.0 dans le système d’exploitation Windows, le code malveillant n’affecte pas les autres systèmes. Le code a été testé avec des cartes graphiques Intel UHD 620/630 ainsi que des cartes discrètes GeForce GTX 740M et GTX 1650.

* Ce résumé est généré automatiquement par le robot et n’est pas destiné à remplacer la lecture de l’article original. Comme toujours, DYOR.*

Oliver Langelier

Une peu plus sur moi, passionné par les nouvelles tek et l'actualité. Je tâcherai de retranscrire toutes mes découvertes. Oliver Langelier